Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 17:10

Les populations occidentales délaissent de plus en plus les cimetières pour se faire incinérer. En France le taux de crémation est passé de 10% en 1994 à près de 40% aujourd'hui. Je ne vais pas faire d'analyse philosiphico-religieuse là-dessus, ce n'est pas l'objet de ce blog.

 

 

Mais cette augmentation a une incidence sur les activités techniques, et en particulier celles de Mecadyn.

 

En effet, un crématorium, ce n'est jamais qu'un four industriel avec des machines autour. Il faut, parait-il, une heure et demie pour faire disparaître en moyenne un corps humain (on est vraiment peu de choses...), mais ça nécessite un four de très haute capacité (850° C en moyenne), des brûleurs, des isolations et des systèmes de ventilation efficaces.

 

Vous m'avez vu venir, c'est de ces ventilateurs dont je voulais parler...

 

J'évoque aujourd'hui ce sujet de manière guillerette, mais la première fois que je suis allé dans la « zone technique » d'un crématorium je n'en menais pas large. Je n'osais pas regarder les fours (il y en avait deux à cet endroit) et encore moins jeter un œil par les hublots. C'est ce que font pourtant quotidiennement les techniciens sur place pour s'assurer de la bonne avancée du processus (que ces mots sont durs à dire...) et je n'envie pas leur boulot.

Le contraste est saisissant entre cette zone à l'arrière des bâtiments, dans laquelle s'affairent ceux qui doivent correctement faire fonctionner les machines, et l'avant où se trouve le lieu d'accueil du défunt et de la famille qui vient lui dire adieu.

 

Mais bon, il faut que les machines fonctionnent ! En particulier les ventilateurs, sur lesquels j'interviens pour éviter des vibrations excessives et les équilibrer si nécessaire.

Le premier c'était en Ecosse, il y a 5 ans. Le fabricant français du ventilateur m'y avait envoyé pour diagnostiquer un problème alors que l'installation était toute neuve. Les gens qui venaient se recueillir devant le cercueil de leur proche avant que celui-ci soit enfourné (désolé, j'ai pas trouvé d'autre mot...) se plaignaient des bruits et des vibrations qu'ils ressentaient jusque dans la chapelle.

 

La question a été vite répondue : le ventilateur avait été fixé avec peu de soins sur le mur du bâtiment, à l'arrache et sans isolation vibratoire. Evidemment, ça ne pouvait que créer du bruit...

Depuis, je suis intervenu à plusieurs reprises pour équilibrer des ventilateurs qui avaient trop de balourd. A chaque fois je me dis que ce sont peut-être un jour mes cendres qui passeront dans ces roues... Autant en prendre soin alors. ;-)

L'équilibrage consiste à ajouter des masses sur les aubes du ventilateur, en utilisant un appareil spécialement dédié à ça, qui contrôle à la fois le niveau vibratoire et l'angle du balourd. Le plus difficile est de correctement appréhender le déséquilibre de la roue, de mettre les capteurs au bon endroit et de tenir compte des phénomènes de voile, de flexion... Mais je radote, j'ai déjà tout expliqué ici, et encore ici !

 

La dernière fois que je suis intervenu c'était avec mon fiston, Jocelyn. Peut-être qu'il s'en souviendra lorsqu'il glissera mon cercueil dans le four et qu'il entendra démarrer un ventilateur... Vivons heureux en attendant la mort ! C'est le titre d'un ouvrage merveilleux de Pierre Desproges que je recommande à tous.

 

A bientôt et bonne visite sur le site de Mecadyn.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 16:31

Confinement oblige, me voilà bien démuni pour réaliser des prestations en entreprise. Tous mes clients ne sont pas fermés mais je crains qu'ils le soient d'ici peu...

 

Il va falloir tenir.

 

Du coup j'ai du temps à consacrer pour ce blog trop délaissé. Merci COVID ! C'est l'occasion de parler de mon dernier périple, sur un navire que j'avais déjà visité à Saint Malo (voir ici) et que j'ai retrouvé le 13 mars à Cherbourg, juste avant qu'on nous demande de rester chez nous...

 

Ce ferry immense se balade entre Espagne, France et Irlande et, pour respecter les normes de pollution en vigueur, est équipé de nombreux ventilateurs, de systèmes de filtration.

 

On m'a demandé de contrôler les vibrations de ces machines et de les équilibrer si nécessaire.

 

Les six ventilateurs sont des machines que l'on retrouve de manière très classique dans l'industrie, mais qui sont situés ici dans entre deux ponts, des rambardes ou sous des échelles. Pas facile de réaliser les contrôles vibratoires, encore moins de les équilibrer. Mais les techniciens présents à bord sont des matelots aguerris en maintenance, mécanique et électricité. Ça aide.

 

Cette prestation qui sort de l'ordinaire au 9ème étage d'un paquebot, offre le plaisir de se trouver dans la Manche, au-dessus de la mer. Un vrai bonheur par rapport aux conditions habituelles dans des usines confinées et poussiéreuses !

J'en ai profité au retour pour visiter les plages du débarquement et m'arrêter dans la fameuse commune de Sainte-Mère-Eglise. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que le parachutiste américain qui était tombé sur l'église était toujours accroché au toit !

Le débarquement de juin 1944 me fait d'ailleurs penser que - même si nous sommes en guerre contre un virus - ce que nous vivons aujourd'hui est loin, très loin, de ce que nos parents et grands-parents ont pu connaître pendant la seconde guerre mondiale. Relativisons un peu et sourions à la vie ! Nous nous en sortirons.

 

Et puis pour ceux qui ont la chance d'avoir un jardin, c'est l'occasion d'observer les arbres qui fleurissent, les oiseaux qui font leurs nids. La nature est insouciante, se fichant complètement de notre désarroi humain. Elle a bien raison... Nous attendons maintenant le retour des hirondelles, ce qui ne devrait pas tarder. J'en reparlerai ici bientôt.

 

Les chats aussi se réjouissent de nos faibles aptitudes. Pour preuve cette photo...

Montrons à ces enfoirés qu'on peut s'en sortir. En avant toute ! Bon courage et force à tous !

 

Mecadyn reste dispo pour tous les besoins d'urgence. ;-)

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 19:03

A l'occasion de cette nouvelle année j'adresse à tous mes clients, partenaires, fournisseurs et amis mes meilleurs vœux de réussite professionnelle mais aussi de bonheur.

Ce patchwork d'images montre quelques unes de nos réalisations en 2019. Equilibrages de ventilateurs, remise en état d'équipements, diagnostics vibratoires, expertises, alignement, contrôles, surveillance... La maintenance préventive au quotidien.

Merci à tous pour votre confiance et à bientôt.

 

 

Partager cet article

Repost0
20 août 2018 1 20 /08 /août /2018 10:16

Les travaux de maintenance d'été se terminent bientôt. L'occasion de montrer concrètement ce qui se passe lors de l'équilibrage d'un ventilateur.

J'ai choisi une petite turbine d'extraction, au-dessous d'une cabine de peinture industrielle.

Avant qu'on intervienne, et bien que la roue du ventilateur ait été complètement nettoyée, les vibrations étaient particulièrement élevées: 14,5 mm/s ! Une valeur qui dépasse largement les seuils de la norme ISO 10816-3 dont le tableau ci-dessous rappelle les principales limites pour ce type d'équipement monté sur plots élastiques :

De quoi rapidement endommager les paliers du ventilateur, les fixations et le moteur. Il fallait intervenir. Avec le fiston (merci Joss ;-) ) nous avons extrait la turbine de la volute et l'avons fixée sur le châssis pour pouvoir à la fois réaliser les contrôles et corriger le balourd. Ci-dessous la photo de l'installation, avec un accéléromètre placé sur un palier et un laser détectant la rotation de l'arbre.

 

Ce dispositif, relié à un scanner, nous permet de connaître l'amplitude du balourd (la vibration en mm/s donnée par l'accéléromètre) et sa position angulaire (l'angle en degré relevé par le laser).

 

Il faut d'abord procéder à un tarage, c'est-à-dire fixer une première masse pour résoudre le problème mathématique qui comporte plus d'inconnues que d'équations, puis corriger définitivement.

 

La correction se fait en perçant la roue du ventilateur à l'endroit désigné par le scanner, puis à fixer solidement les masselottes du bon poids.

Il faut parfois une deuxième correction, voire une troisième pour affiner le résultat et obtenir une classe d'équilibrage dans les tolérances exigées, mais comme par magie les vibrations disparaissent à coup sûr !

Il n'y a que dans les cas de flexion d'arbre ou de roue voilée qu'on ne peut pas corriger le défaut de déséquilibre, ce qui arrive malheureusement parfois. Dans le cas présent, l'amélioration a été immédiate :

1,95 mm/s de niveau vibratoire.

Ici il n'a fallu qu'une dizaine de grammes pour corriger le défaut, mais sur cet autre ventilateur - ci-contre - d'1m20 de diamètre ce sont près de 400 gr qui nous ont été nécessaires pour venir à bout du déséquilibre.

L'équilibrage sur site n'est pas compliqué en soi, mais nécessite d'avoir le matériel adapté et d'utiliser une méthode rigoureuse. Entre deux et quatre heures sont nécessaires. Beaucoup moins que lorsqu'il faut démonter l'installation et envoyer la turbine dans un atelier équipé d'une équilibreuse.

Pour d'autres prestations d'équilibrage réalisées par Mecadyn, c'est ici : Equilibrage sur site.

Partager cet article

Repost0
24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 17:43

Récemment j'ai parlé de la société AMI37, un partenaire de longue date de MECADYN, incontournable pour certains travaux de maintenance nécessitant de gros moyens mécaniques. Mais il y en a d'autres, avec qui je travaille régulièrement et à qui je dédie cet article :

 

VITAMOTOR. Le plus ancien, est l'entreprise qui m'a permis de mettre le pied à l'étrier en 2006, lorsque j'ai lancé mes activités d'expertise, de diagnostics vibratoires, d'équilibrage.

 

Basée à Saint-Pierre des Corps cette société vend du matériel industriel, fait beaucoup de maintenance et de réparations.

 

Aujourd'hui nous continuons à travailler l'un pour l'autre, selon les circonstances, pour plusieurs clients industriels.

 

PMV Services. Je connaissais David NOBILEAU, son gérant, avant qu'il ne crée son entreprise il y a 4 ans. Ancien chargé d'affaire chez Touraine Bobinage il est devenu un expert en réparation de Pompes, de Moteurs et de Ventilateurs.

Notre coopération aujourd'hui est riche, entre les équilibrages, les remises en état, les diagnostics que nous partageons. Et j'espère encore pour longtemps !

 

EUROVENTILATORI France assemble et installe des ventilateurs sur de nombreux sites industriels. Régulièrement cette entreprise me confie des missions d'expertise, de diagnostics vibratoires.

En échange je fais la promotion de leurs produits auprès de mes propres clients. A partir de leur site basé en Rhône-Alpes ils livrent 35 000 ventilateurs par an un peu partout dans le monde. Du petit ventilateur de toiture jusqu'aux installations de plus de 500 kW.

 

PRÜFTECHNIK, est le fournisseur de mon matériel de diagnostics et d'analyses vibratoires, mais a été aussi dès le début un partenaire m'aidant à monter certains dossiers et me faisant connaître auprès de clients.

 

Leurs équipements ont l'avantage d'être particulièrement robustes et fiables. Ça aide lorsqu'il faut intervenir dans certains endroits particulièrement difficiles d'accès, humides ou avec des températures extrêmes.

D'autres m'ont permis à certains moments d'obtenir des affaires, de mettre à disposition du matériel, des locaux ou tout simplement de me faire connaître, comme ABM, ACT Engineering, la CCI à Tours, CITROËN à Loches, EREA, FMC Groupe, MAGEO, PAJOT. Je ne les oublie pas.

 

Que tous ces partenaires soient remerciés pour la confiance qu'ils accordent à MECADYN.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 18:02

L'expertise en mécanique me conduit parfois à réaliser des missions bien loin du centre de la France. L'an dernier c'était Bilbao ; cette année, à 15 jours d'intervalle, je suis intervenu au Maroc puis en Ecosse. Résumé en images :

 

La ville d'El Jadida au sud de Casablanca dispose d'un vaste complexe industriel, dont l'une des plus grandes usines de production d'engrais au monde, OCP à Jorf Lasfar. Chaque année 1,4 million de tonnes d’acide sulfurique, 450 000 tonnes d’acide phosphorique et 1 million de tonnes d’engrais. Bon, quand on lit ça on pense bien sûr aux dégâts provoqués sur les terres agricoles. Mais c'est oublier un peu vite la malnutrition qui sévit toujours en Afrique. En Ethiopie, par exemple, les terres sont très acides, des nutriments doivent leur être apportés. Cela peut être du soufre, du zinc, etc. Or l’Afrique, exportatrice nette de nutriments importe des engrais… qui utilisent les mêmes nutriments. Le Maroc a fait le pari, avec d'autres pays africains, de développer l'agriculture sur le continent, de manière responsable et efficace tout en utilisant les ressources locales. C'est ce qui se passe à Jorf Lasfar, où l'essentiel de la production devra être dédiée à terme aux pays africains.

Dans cette gigantesque usine, on trouve évidemment une quantité de machines industrielles. Du broyeur au convoyeur, en passant par les moteurs, ventilateurs, pompes,... C'est sur une pompe que Mecadyn a été appelée pour une expertise vibratoire, de manière à comprendre ce qui se passait à certains régimes de fonctionnement. Le problème a été réglé suite à cette expertise, et surtout grâce aux discussions entre le fabricant du matériel et l'exploitant.

Tout autre sujet, une quinzaine de jours après le Maroc : l'Ecosse, dans un... crématorium. Là il ne s'agit plus d'équipements pour ensemencer la terre, mais d'installations pour évacuer en fumée les corps humains. En limitant évidemment le plus possible la pollution, d'où la présence de ventilateurs et de filtres. Les fours de crématorium (ici 3 qui fonctionnent en parallèle) sont de véritables petites machines industrielles, avec leur pilotage automatisé et des techniciens aguerris. Quel contraste entre la chapelle où se recueillent les proches d'un défunt et l'arrière du bâtiment où s'active le personnel technique...

Je suis intervenu sur un ventilateur qui vibrait beaucoup trop, entraînant une gêne considérable lors des cérémonies. Il a fallu revoir l'installation.

 

Du Maroc à l'Ecosse, de la fertilisation à la crémation. En l'espace de deux semaines j'ai eu l'impression de revisiter la célèbre toile de Gauguin : D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?

Un peu de tourisme dans ces deux pays m'aura évité d'avoir à répondre à ces questions. Ouf.

Partager cet article

Repost0
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 15:05

Le 15 Août approche et la fin des travaux de maintenance d'été aussi. Petit aperçu en photos.

 

 

Comme chaque année Mecadyn participe à ces travaux dans plusieurs usines, principalement pour réaliser des équilibrages de ventilateurs.

Une opération qui consiste à ajouter des masses sur le pourtour de la turbine afin de réduire les vibrations provoquées par les dépôts, l'encrassement ou tout simplement l'usure du temps.

L'équilibrage est réalisé sur site, c'est-à-dire sans avoir à installer le rotor sur une équilibreuse d'atelier. Un gain de temps - donc d'argent - apprécié, surtout pour les grosses installations.

La plupart des ventilateurs ont pu être équilibrés sans difficulté, parfois même par un simple nettoyage.

L'un d'entre eux nous a quand même donné du fil à retordre, le balourd étant influencé par une résonance de structure qui ne permettait pas de le supprimer complètement. Nous l'avons équilibré au mieux, mais des modifications devront être réalisées ensuite sur l'équipement. La difficulté réside aussi parfois dans la prise de mesure elle-même, car pour équilibrer un rotor, il faut pouvoir en même temps contrôler la vibration et détecter l'angle de rotation du mobile. Il s'agit alors de trouver les bonnes astuces.

Il y a aussi les moutons à 5 pattes, comme au début de l'été sur cette turbine hydro-électrique installée dans un ancien moulin sarthois. Le rotor qui pèse pas moins d'une tonne a dû être meulé sur certaines de ses aubes pour qu'on puisse atteindre la qualité d'équilibrage souhaitée. Une belle opération menée conjointement avec la société Fernandez spécialisée en installation et rénovation d'équipements hydro-électriques.

 

Il a fallu parfois remplacer les moteurs, les plots de suspension ou les paliers. Une maintenance préventive que les contrôles vibratoires nous avaient permis d'anticiper.

Tous les ans en effet nous réalisons des mesures sur les paliers de différentes machines, entre avril et juin, de manière à prévoir celles qui devront être remises en état.

Sur le site de Mecadyn sont donnés des exemples de ces contrôles et expertises: Contrôles vibratoires machines.

 

Bientôt un peu de vacances, en Septembre... quand les autres reprendront le chemin du bureau ou de l'usine !

Partager cet article

Repost0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 15:01
Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

Tout gamin je m'évertuais avec mes frères à reproduire la marche sur le fil de ces acrobates que nous découvrions grâce à la Piste aux Etoiles. Le plus difficile était d'avoir une corde assez solide et tendue. Comme on n'en avait pas, on se rabattait sur une planche étroite et comme il était impossible de la fixer à 10 mètres de haut nous la posions entre deux parpaings. Notre exploit du cirque se transformait en piètre gymnastique, la magie disparaissait mais bon, le dimanche suivant, promis, on s'attaquerait au double saut périlleux entre deux trapèzes !

Je ne savais pas que beaucoup plusieurs quelques années plus tard le fluet équilibriste se transformerait en gaillard équilibreur. Marchant sur le fil étroit de la vie j'ai fini par trouver la stabilité grâce à mon entreprise. Mes rêves de gosse ce sera pour plus tard !

Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

N'empêche qu'équilibrer des machines se révèle parfois aussi délicat que de relier les deux rives du grand canyon sur un fil.

Parmi les interventions récentes de Mecadyn je citerai par exemple l'équilibrage en 5 plans de ce long arbre dédié à monter sur banc d'essai des moteurs d'avion. Il a fallu procéder pour y arriver à une succession d'étapes compliquées, je ne rentrerai pas dans les détails.

Trois autres exemples avec ce rotor prévu pour tourner à 3000 tr/min dans une chambre à vide lors d'expériences physiques, ce collecteur tournant qui sert à prendre des mesures sur les pales d'hélicoptère ou encore ce pignon de boîte de vitesse sur un centre d'usinage. Des équilibrages qui nécessitent à chaque fois des montages particuliers, soit sur équilibreuse, soit en entraînement direct sur moteur.

Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

Broches de machine outil, roues de voiture, hélices de navire, transmissions à cardan, rouleaux, turbines de ventilateur, broyeur forestier, tout ce qui tourne s'équilibre. Le but est d'ajouter des masses aux bons endroits pour avoir les vibrations minimales.

Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

Un rotor mal équilibré peut conduire à une catastrophe si on n'intervient pas rapidement. Voyez sur l'image de droite ce ventilateur littéralement explosé après avoir tourné quelques semaines avec un défaut de balourd important.

La roue a été déchiquetée sous l'effet des vibrations excessives. Un peu comme lors de ces essais de réacteur d'avion, vous vous rappelez ? Quelques secousses.

Un impact sur un ventilateur, faut pas le laisser traîner. Mon client ça faisait un moment qu'il avait un impact, et en roulant un peu vite dans un trou, CRAC ! son ventilateur, complètement fissuré. Tout ça, il aurait pu l'éviter avec Carglass Mecadyn !

Heu... je m'égare. Bonne semaine à tous !

Partager cet article

Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 08:25
Maintenance caniculaire

Les travaux de maintenance se poursuivent : équilibrage de ventilateurs, contrôles vibratoires, expertises de machines, remplacement de paliers, de moteurs,... Les tâches ne manquent pas en cette période ! Même si les températures ont baissé par rapport à celles de la fin Juillet, gare au coup de chaud sous les toits des usines...

J'évoquais l'an dernier tout ce qui touche à la sécurité sur cet article. Les conditions climatiques en font partie. Contrairement à ce qu'on pense le corps humain est capable de supporter des températures particulièrement élevées. La transpiration permet de réguler notre température et nous enveloppe d'air froid. Comme l'on montré des essais en chambre chaude, un homme restant un quart d'heure dans une ambiance à 121° conserve une température corporelle centrale de 38°. C'est bien foutu, non ? À un détail près : en une demie heure il aura perdu 2 litres d'eau... S'il ne boit pas, il meurt.

Maintenance caniculaire

Travailler dans des températures de 45-50° ne pose donc pas de problèmes physiologiques particuliers tant qu'on boit beaucoup d'eau et qu'on y est habitué. Dans notre région du centre de la France, au climat tempéré, il est difficile de s'y habituer. Le mieux est donc de décaler les périodes de travail au matin très tôt et de s'arrêter lorsque le soleil tape trop fort en début d'après-midi.

J'ai une pensée aussi en ce moment pour ceux qui travaillent dans le BTP ou dans l'agriculture. Lorsque le soleil tape et qu'il n'y a pas un souffle d'air les coups de chaleur ne sont pas rares. Les anciens avaient la peau burinée à force de travail dans les champs en toute saison, mais les jeunes qui castrent les maïs autour de chez moi aujourd'hui n'ont pas vocation à devenir ouvriers agricoles toute leur vie. Casquettes obligatoires !

Maintenance caniculaire

Sur ces bons conseils dominicaux je m'en vais déguster un bon vin blanc bien frais, en attendant la reprise de demain.

Bon travail à tous et bonnes vacances aux autres !

Mecadyn, une dynamique au service de la mécanique... même quand il fait chaud.

Partager cet article

Repost0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 11:52

 

Le rouleau en inox qui est présenté sur cette photo a été récemment équilibré par nos soins sur site. Comme notre client a eu du mal à trouver un prestataire capable de réaliser ce genre de prestation j'en profite pour rappeler que Mecadyn se déplace régulièrement en usine ou en atelier pour équilibrer:

- des ventilateurs,

- des turbines de four,

- des extracteurs d'air,

- des aéroréfigérants,

- des broches de machines outils,

- des rotors électriques,

- des hélices,

bref, tout ce qui tourne autour d'un axe et qui a du balourd !

 

Il s'agit d'équilibrages dynamiques, c'est-à-dire réalisés en rotation, à la vitesse de fonctionnement nominale de la machine. Pour les réaliser nous ajoutons (ou retranchons) des masses en un plan pour les rotors étroits (figure 1) et en deux plans pour les plus longs (figure 2).

 

 

Comme déjà expliqué sur ce précédent article il faut bien distinguer le phénomène de balourd des autres défauts d'équilibrage. Il est pratiquement impossible d'équilibrer une roue voilée ou un arbre tordu, alors qu'un balourd se corrige facilement. En cas de doute le mieux est de réaliser un pré-diagnostic avant de se lancer dans une intervention coûteuse. C'est ce que propose Mecadyn, ne facturant que la prestation de contrôle si l'équilibrage n'est pas réalisable.

 

Pour toutes vos demandes d'équilibrage ou de diagnostics vibratoires dans tout le Centre et le Grand Ouest de la France, une seule adresse ----->

 

Clich--2008-09-16-09-30-48.jpg

Cliquez ici !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mecadyn
  • : Ce blog est centré autour des activités de Mecadyn, entreprise de prestation de service en maintenance industrielle. Au gré des circonstances il permet aussi des digressions autour de la création d'entreprise, la vie en société, les loisirs,...
  • Contact

Recherche

Texte Libre

LOGO_MADEINFRANCE.jpg

Droits d'auteur

Toute reproduction, diffusion publique et usage commercial du contenu de ce blog sont interdits sans mon autorisation.

Partageons...

http://www.wikio.fr