Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 17:10

Les populations occidentales délaissent de plus en plus les cimetières pour se faire incinérer. En France le taux de crémation est passé de 10% en 1994 à près de 40% aujourd'hui. Je ne vais pas faire d'analyse philosiphico-religieuse là-dessus, ce n'est pas l'objet de ce blog.

 

 

Mais cette augmentation a une incidence sur les activités techniques, et en particulier celles de Mecadyn.

 

En effet, un crématorium, ce n'est jamais qu'un four industriel avec des machines autour. Il faut, parait-il, une heure et demie pour faire disparaître en moyenne un corps humain (on est vraiment peu de choses...), mais ça nécessite un four de très haute capacité (850° C en moyenne), des brûleurs, des isolations et des systèmes de ventilation efficaces.

 

Vous m'avez vu venir, c'est de ces ventilateurs dont je voulais parler...

 

J'évoque aujourd'hui ce sujet de manière guillerette, mais la première fois que je suis allé dans la « zone technique » d'un crématorium je n'en menais pas large. Je n'osais pas regarder les fours (il y en avait deux à cet endroit) et encore moins jeter un œil par les hublots. C'est ce que font pourtant quotidiennement les techniciens sur place pour s'assurer de la bonne avancée du processus (que ces mots sont durs à dire...) et je n'envie pas leur boulot.

Le contraste est saisissant entre cette zone à l'arrière des bâtiments, dans laquelle s'affairent ceux qui doivent correctement faire fonctionner les machines, et l'avant où se trouve le lieu d'accueil du défunt et de la famille qui vient lui dire adieu.

 

Mais bon, il faut que les machines fonctionnent ! En particulier les ventilateurs, sur lesquels j'interviens pour éviter des vibrations excessives et les équilibrer si nécessaire.

Le premier c'était en Ecosse, il y a 5 ans. Le fabricant français du ventilateur m'y avait envoyé pour diagnostiquer un problème alors que l'installation était toute neuve. Les gens qui venaient se recueillir devant le cercueil de leur proche avant que celui-ci soit enfourné (désolé, j'ai pas trouvé d'autre mot...) se plaignaient des bruits et des vibrations qu'ils ressentaient jusque dans la chapelle.

 

La question a été vite répondue : le ventilateur avait été fixé avec peu de soins sur le mur du bâtiment, à l'arrache et sans isolation vibratoire. Evidemment, ça ne pouvait que créer du bruit...

Depuis, je suis intervenu à plusieurs reprises pour équilibrer des ventilateurs qui avaient trop de balourd. A chaque fois je me dis que ce sont peut-être un jour mes cendres qui passeront dans ces roues... Autant en prendre soin alors. ;-)

L'équilibrage consiste à ajouter des masses sur les aubes du ventilateur, en utilisant un appareil spécialement dédié à ça, qui contrôle à la fois le niveau vibratoire et l'angle du balourd. Le plus difficile est de correctement appréhender le déséquilibre de la roue, de mettre les capteurs au bon endroit et de tenir compte des phénomènes de voile, de flexion... Mais je radote, j'ai déjà tout expliqué ici, et encore ici !

 

La dernière fois que je suis intervenu c'était avec mon fiston, Jocelyn. Peut-être qu'il s'en souviendra lorsqu'il glissera mon cercueil dans le four et qu'il entendra démarrer un ventilateur... Vivons heureux en attendant la mort ! C'est le titre d'un ouvrage merveilleux de Pierre Desproges que je recommande à tous.

 

A bientôt et bonne visite sur le site de Mecadyn.

Partager cet article

Repost0
3 juin 2018 7 03 /06 /juin /2018 16:40

Au gré des interventions de Mecadyn ces dernières semaines, voici quelques images qui illustrent le quotidien de nos activités de diagnostics vibratoires et d'équilibrage sur site.

 

Sur celle du dessus il s'agit du palier avant d'un moteur 315 kW qui a manqué de graisse. Il n'a pas fallu longtemps pour que les roulements lâchent. Dans un cas comme ça le contrôle vibratoire n'est efficace que s'il est fait très régulièrement, la dégradation se produisant généralement en moins de 3 mois.

 

Là c'est une désileuse, un engin agricole qui sert à mélanger et distribuer l'alimentation animale. Equilibrer le rotor de 2m de long sur ce type de matériel n'est pas une mince affaire, surtout si on s'aperçoit lors du diagnostic qu'il y a d'importants blocs de matière coincés à l'intérieur du tube...

 

Beaucoup plus petit mais plus original, voilà un collecteur tournant, qui se fixe sous les pales des hélicoptères et qui sert à récupérer les mesures d'efforts et de contraintes sur celles-ci. L'équilibrage de ce genre d'équipement se réalise par enlèvement de matière.

 

Ce roulement, monté de part et d'autres d’énormes sécheurs n'a pas aimé les surcharges. A l'examen il semblerait qu'il y ait un défaut d'origine car seule une rangée de rouleaux est abîmée et pas l'autre. Le fabricant est en train de l'expertiser.

 

Les vibrations ont eu raison de ce ventilateur dont les soudures ont lâché. Le moteur ne tient plus qu'à un fil et l'intervention devient particulièrement urgente ! Seul un équilibrage de la roue permet de revenir à des niveaux vibratoires acceptables.

 

Retrouvez d'autres réalisations et informations techniques sur le site de MECADYN !

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 18:02

L'expertise en mécanique me conduit parfois à réaliser des missions bien loin du centre de la France. L'an dernier c'était Bilbao ; cette année, à 15 jours d'intervalle, je suis intervenu au Maroc puis en Ecosse. Résumé en images :

 

La ville d'El Jadida au sud de Casablanca dispose d'un vaste complexe industriel, dont l'une des plus grandes usines de production d'engrais au monde, OCP à Jorf Lasfar. Chaque année 1,4 million de tonnes d’acide sulfurique, 450 000 tonnes d’acide phosphorique et 1 million de tonnes d’engrais. Bon, quand on lit ça on pense bien sûr aux dégâts provoqués sur les terres agricoles. Mais c'est oublier un peu vite la malnutrition qui sévit toujours en Afrique. En Ethiopie, par exemple, les terres sont très acides, des nutriments doivent leur être apportés. Cela peut être du soufre, du zinc, etc. Or l’Afrique, exportatrice nette de nutriments importe des engrais… qui utilisent les mêmes nutriments. Le Maroc a fait le pari, avec d'autres pays africains, de développer l'agriculture sur le continent, de manière responsable et efficace tout en utilisant les ressources locales. C'est ce qui se passe à Jorf Lasfar, où l'essentiel de la production devra être dédiée à terme aux pays africains.

Dans cette gigantesque usine, on trouve évidemment une quantité de machines industrielles. Du broyeur au convoyeur, en passant par les moteurs, ventilateurs, pompes,... C'est sur une pompe que Mecadyn a été appelée pour une expertise vibratoire, de manière à comprendre ce qui se passait à certains régimes de fonctionnement. Le problème a été réglé suite à cette expertise, et surtout grâce aux discussions entre le fabricant du matériel et l'exploitant.

Tout autre sujet, une quinzaine de jours après le Maroc : l'Ecosse, dans un... crématorium. Là il ne s'agit plus d'équipements pour ensemencer la terre, mais d'installations pour évacuer en fumée les corps humains. En limitant évidemment le plus possible la pollution, d'où la présence de ventilateurs et de filtres. Les fours de crématorium (ici 3 qui fonctionnent en parallèle) sont de véritables petites machines industrielles, avec leur pilotage automatisé et des techniciens aguerris. Quel contraste entre la chapelle où se recueillent les proches d'un défunt et l'arrière du bâtiment où s'active le personnel technique...

Je suis intervenu sur un ventilateur qui vibrait beaucoup trop, entraînant une gêne considérable lors des cérémonies. Il a fallu revoir l'installation.

 

Du Maroc à l'Ecosse, de la fertilisation à la crémation. En l'espace de deux semaines j'ai eu l'impression de revisiter la célèbre toile de Gauguin : D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?

Un peu de tourisme dans ces deux pays m'aura évité d'avoir à répondre à ces questions. Ouf.

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 18:06

Houla ! Il y a longtemps que je n'ai pas rédigé d'article sur les activités de Mecadyn. C'est pas bien, François, non c'est pas bien.

Il s'en est pourtant passé des choses cette année depuis l'équilibrage d'un rotor normand, Reignac et ses entreprises actives et les expertises en pays basque. Des équilibrages de ventilateurs toujours bien sûr, des contrôles vibratoires de machines diverses et variées, mais aussi des diagnostics.

Petit tour d'horizon de ces diagnostics vibratoires en images :

 

Un balourd avait été suspecté sur cette fraiseuse, mais les mesures ont démontré qu'il s'agissait du moteur qui était défectueux.

Là il s'agit de bruits de roulements nettement perceptibles sur une scie circulaire à grande vitesse utilisée pour ébavurer des pièces en alliage d'aluminium.

 

 

 

Un rouleau à segments est une sorte de chenille composée d'une succession de cylindres sur roulements. Impossible de diagnostiquer avec certitude l'origine des bruits, mais on a pu au moins s'en approcher par plusieurs mesures croisées de part et d'autre du rouleau.

 

Ici c'est un moteur bruyant, non à cause de roulements ou de bobinages défectueux, mais parce que le variateur de fréquence introduit des parasites électriques plus ou moins élevés

Ce n'est pas la première étude que je réalise sur matériel roulant, mais celle effectuée dans un bus cet été nous a donné du fil à retordre. La recherche d'une solution fiable est toujours en cours.

Il n'y a rien de plus proche du bruit de roulement que le bruit d'une pompe qui cavite. Les appareils de diagnostic heureusement nous ont aidé à y voir plus clair sur celle-ci. Sans capteurs, sans analyseurs de spectres, sans traitement informatique des données nous serions démunis pour correctement faire la différence entre plusieurs bruits entremêlés.

La vibration présente l'avantage d'être "signée", ce qui signifie que l'on peut décomposer un signal vibratoire en autant de composants mathématiques qu'il y a de sources vibratoires. Un balourd nous donnera une fréquence connue, un défaut de fixation une autre; un roulement, un engrenage, une turbulence ou un désalignement se caractériseront chacun avec des valeurs bien distinctes.

Il suffit ensuite de comparer ces valeurs avec des bases de données et les confronter avec l'expérience.

Broches de machine outil exigeantes, courroies trop tendues, ventilateurs déséquilibrés, compresseurs fatigués, rouleau choqué, pompe déprimée, voilà quelques autres exemples d'interventions.

« T'es le docteur des machines » m'avait dit joliment un enfant à qui j'expliquais ce que je faisais comme métier. Oui, c'est un peu ça. A cette différence près que les machines ne me disent jamais où elles ont mal, les bougresses...

D'autres contrôles vibratoires, diagnostics et expertises sont visibles ici: Mecadyn.

Bon week-end à tous !

 

Partager cet article

Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 13:44
Ça balance pas mal en Normandie

Chez les anglais l'équilibre se traduit par balance. Un très vieux mot issu du latin bilanx (deux plateaux), que nous leur avons probablement apporté lors de la conquête normande du XIème siècle. Comme le mot entreprendre d'ailleurs, n'en déplaise à Donald Trump, qui est bien un mot français, du latin inter prehendere prendre (au sens de maîtriser) avec la main. Mais je m'égare. Laissons nos braves yankees supporter les clowneries de Donald, nous, nous avons déjà fort à faire avec nos Mickeys de la politique...

Bref

An unbalanced wheel est donc une roue déséquilibrée. Je suis justement allé il y a quelques jours en Normandie, pour en équilibrer une à deux pas de l'ancien château des ducs de Normandie. Mais attention, pas n'importe quelle roue ! Un double rotor en alliage d'aluminium monté sur un palier ferro-fluidique dans une chambre dépressurisée. Un ensemble tournant à 3000 tr/min qui permet d'effectuer des recherches fondamentales au cœur de nos atomes. Le GANIL (Grand Accélérateur d’Ions Lourds) basé à Caen est aujourd'hui l'un des quatre plus grands laboratoires de recherche au monde dédié à la recherche utilisant des faisceaux d’ions.

Ça balance pas mal en Normandie

L'ensemble est composé d'un moyeu en inox, de deux roues en Aluminium et de secteurs attachés en périphérie de ces roues pour recevoir des cibles de différents matériaux qui seront explorées au rayon laser. L'équilibrage doit être très précis, de manière à ce que les vibrations ne cassent pas les films très fins posés sur les cibles lors de l'expérimentation. Il a donc été réalisé en deux phases : une première phase avec les différents éléments séparés, sur équilibreuse. Et une phase finale, sur site, en chambre vide munie de tous les accesssoires. C'est cette deuxième phase que nous venons de mener avec succès au sein des ateliers du GANIL, avant l'installation définitive de ce spectromètre au sein du laboratoire de recherche.

Cette opération s'ajoute aux multiples équilibrages réalisés depuis bientôt 10 ans par Mecadyn sur des ventilateurs, hélices, moteurs, broches, transmissions, collecteurs, tambours, malaxeurs, broyeurs ou aéroréfrigérants. Bref tout ce qui tourne, et de préférence tout ce qui tourne rond !

Et pour nous contacter en cas de besoin, une seule adresse, celle de Mecadyn ---->

Ça balance pas mal en Normandie

Bonne semaine à tous !

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 07:39
Je ventile !

Moi, quand on m'en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile !

Je ne me prend pas pour le Volfoni des Tontons Flingueurs. Quoique, des fois, j'aimerais bien montrer à certains qui c'est Raoul ;-)

Non, je ventile car il fait encore extrêmement chaud, et que je me demande encore combien de temps va durer cet été. C'est pourtant pas faute d'avoir travaillé en Juillet et Août sur des ventilateurs ! Réparer et équilibrer des turbines ou des aérateurs ne suffit malheureusement pas pour rafraîchir le temps...

Un ventilateur en voici un gros, qui a souffert de l'usure du temps et de différentes avaries :

Je ventile !

Roue voilée, impossible à équilibrer. Comme déjà expliqué sur de précédents articles (celui-ci par exemple, ou celui-là) on ne peut effectivement pas arriver à corriger un défaut de flexion d'arbre ou de voile de roue simplement en ajoutant des masses d'équilibrage. Inutile de lui faire une ordonnance, même une sévère, le seul remède est de remplacer le rotor par un équipement neuf.

Les autres ventilateurs croisés cet été ont heureusement connu meilleur sort. En leur ajoutant 10 grammes par ci, 25 grammes par là, ils ont évité de se retrouver éparpillés par petits bouts, façon puzzle. Celui de la photo en tête de cet article a par exemple été sauvé.

Je ventile aussi pour aider mes chers petits à souffler leurs gâteaux d'anniversaire. N'est-ce pas Joss, Anaëlle ?;-)

Je ventile !

Après les travaux de maintenance, le mois d'Août est en effet propice à faire la fête. Une fois encore le pré de Mazère a été transformé en camp, la musique a résonné et les chants ont bercé nos douces nuits. Des guérandiers sont parait-il aussi venus nous rendre visite. Bon, je n'ai pas tout compris, sinon que ces images chevaleresques ont donné l'occasion à nos jeunes amis de rire et danser.

Et après tout, c'est ça la vie ! Chantons, dansons, buvons. Même si parfois, faut r'connaître… c'est du brutal !

Bonne rentrée à ceux qui rentrent ! Et bonnes vacances à ceux qui sortent !

Partager cet article

Repost0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 15:01
Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

Tout gamin je m'évertuais avec mes frères à reproduire la marche sur le fil de ces acrobates que nous découvrions grâce à la Piste aux Etoiles. Le plus difficile était d'avoir une corde assez solide et tendue. Comme on n'en avait pas, on se rabattait sur une planche étroite et comme il était impossible de la fixer à 10 mètres de haut nous la posions entre deux parpaings. Notre exploit du cirque se transformait en piètre gymnastique, la magie disparaissait mais bon, le dimanche suivant, promis, on s'attaquerait au double saut périlleux entre deux trapèzes !

Je ne savais pas que beaucoup plusieurs quelques années plus tard le fluet équilibriste se transformerait en gaillard équilibreur. Marchant sur le fil étroit de la vie j'ai fini par trouver la stabilité grâce à mon entreprise. Mes rêves de gosse ce sera pour plus tard !

Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

N'empêche qu'équilibrer des machines se révèle parfois aussi délicat que de relier les deux rives du grand canyon sur un fil.

Parmi les interventions récentes de Mecadyn je citerai par exemple l'équilibrage en 5 plans de ce long arbre dédié à monter sur banc d'essai des moteurs d'avion. Il a fallu procéder pour y arriver à une succession d'étapes compliquées, je ne rentrerai pas dans les détails.

Trois autres exemples avec ce rotor prévu pour tourner à 3000 tr/min dans une chambre à vide lors d'expériences physiques, ce collecteur tournant qui sert à prendre des mesures sur les pales d'hélicoptère ou encore ce pignon de boîte de vitesse sur un centre d'usinage. Des équilibrages qui nécessitent à chaque fois des montages particuliers, soit sur équilibreuse, soit en entraînement direct sur moteur.

Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

Broches de machine outil, roues de voiture, hélices de navire, transmissions à cardan, rouleaux, turbines de ventilateur, broyeur forestier, tout ce qui tourne s'équilibre. Le but est d'ajouter des masses aux bons endroits pour avoir les vibrations minimales.

Elucubrations d'un équilibreur équilibriste

Un rotor mal équilibré peut conduire à une catastrophe si on n'intervient pas rapidement. Voyez sur l'image de droite ce ventilateur littéralement explosé après avoir tourné quelques semaines avec un défaut de balourd important.

La roue a été déchiquetée sous l'effet des vibrations excessives. Un peu comme lors de ces essais de réacteur d'avion, vous vous rappelez ? Quelques secousses.

Un impact sur un ventilateur, faut pas le laisser traîner. Mon client ça faisait un moment qu'il avait un impact, et en roulant un peu vite dans un trou, CRAC ! son ventilateur, complètement fissuré. Tout ça, il aurait pu l'éviter avec Carglass Mecadyn !

Heu... je m'égare. Bonne semaine à tous !

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 11:35
Le contrôle vibratoire au service de la productivité.

Par souci de confidentialité les noms des clients de MECADYN ne sont jamais cités dans les articles de blogs ou sur les réseaux. Je ferai exception aujourd'hui en parlant de l'entreprise NACAM qui m'en a donné l'autorisation.

Un petit rappel historique pour commencer : la société NACAM (NA pour NADELLA, fabricant de roulements à aiguilles et CAM pour Compagnie d'Application Mécanique de SKF-CAM, deux entreprises installées en région parisienne depuis les années 1920) a été créée en 1972 à Vendôme pour concevoir et fabriquer les colonnes de direction pour automobiles. Depuis 1999 elle fait partie du groupe allemand ZF et emploie plus de 600 salariés.

Le contrôle vibratoire au service de la productivité.

Pour rester compétitive il lui a fallu se réorganiser notamment en modifiant ses flux de production à l'intérieur de l'usine. C'est dans le cadre de l'un de ses projets, le déménagement de presses d'emboutissage, que nous sommes intervenus en partenariat avec la société SOGEO-Expert spécialisée en géotechnique, c'est-à-dire en conception et contrôle de fondations dans le sol. Chacune des 3 presses concernées, d'une puissance nominale de 4000 kN et pesant 43 tonnes, devait être déplacée d'une cinquantaine de mètres à l'intérieur de l'usine pour être installée dans une nouvelle zone, absolument pas prévue à l'origine pour ce type d'activité d'emboutissage et située à proximité de centres d'usinage de précision qui ne supportent aucune vibration. Le challenge consistait donc à créer un lieu d'implantation parfaitement isolé du reste du bâtiment et à s'assurer que les vibrations transmises dans le sol par les presses restaient résiduelles. La photo ci-contre montre la manutention de la presse en phase finale, lorsqu'elle est basculée pour être définitivement installée.

Le contrôle vibratoire au service de la productivité.

Le rôle de MECADYN a été de réaliser un diagnostic préliminaire complet des vibrations transmises par l'une des presses ainsi qu'une cartographie « à vide » dans le futur bâtiment. À l'issue de ces deux premières phases nous en savions suffisamment sur les caractéristiques vibratoires de la presse et sur la nature du sol et des fondations où elle serait installée. La dernière opération a consisté à vérifier le bon isolement vibratoire de la première presse sur son nouvel emplacement équipé de matériaux anti-sismiques et de joints de dilatation. Les mesures de vitesses particulaires, de spectres de fréquence et d'ondes de chocs ont été effectuées à l'aide de 3 accéléromètres et d'un analyseur Vibxpert. L'image en tête de cet article présente un échantillon des vibrations enregistrées en un point sur une durée de 2 secondes.

Tout s'étant parfaitement bien passé il aurait été dommage de ne pas en parler ici. Voila qui est fait ;-)

Merci à la société ZF-NACAM pour sa confiance témoignée à cette occasion.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mecadyn
  • : Ce blog est centré autour des activités de Mecadyn, entreprise de prestation de service en maintenance industrielle. Au gré des circonstances il permet aussi des digressions autour de la création d'entreprise, la vie en société, les loisirs,...
  • Contact

Recherche

Texte Libre

LOGO_MADEINFRANCE.jpg

Droits d'auteur

Toute reproduction, diffusion publique et usage commercial du contenu de ce blog sont interdits sans mon autorisation.

Partageons...

http://www.wikio.fr