Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 10:23
raffinerie.jpg
Une véritable usine à gaz ?

 


Dans cet article Gautier Girard nous avait donné 5 arguments incontournables pour ne pas devenir chef d'entreprise. Mais je m'aperçois à force de lire des articles sur le Net à ce sujet qu'il existe également de fausses mauvaises raisons pour ne jamais se lancer. En voici 10 que vous avez déjà tous certainement entendues:


C'est trop compliqué

Les créateurs d'entreprise se retrouvent en face d'une montagne de choses à faire avant de vraiment se lancer. Mais toutes ces démarches administratives et autres "paperasseries" masquent la seule et vraie difficulté qui est... d'avoir des clients.

Et d'ailleurs, plus on rend simple la création administrative d'une entreprise (avec le régime d'auto-entrepreneur notamment) plus cette complexité réelle est mise en évidence.


On ne donne des aides financières qu'aux chômeurs

Après la lourdeur des démarches administrative c'est l'absence d'aides financières qui est mise en avant. Certains pensent même que c'est bien trop facile pour un chômeur ou une femme isolée, mais qu'on ne fait rien pour les hommes salariés qui souhaitent créer leur activité (sic).

Non, les aides financières ne sont pas et n'ont jamais été le préalable à la réussite d'un projet d'entreprise. Ces aides n'interviennent que sous forme de coup de pouce pour un dossier bien ficelé, solidement construit et reposant sur une motivation sans faille du porteur de projet.


Les taxes sont exorbitantes

En France, c'est bien connu, on écrase les entrepreneurs sous les charges. Il y a pourtant aujourd'hui plus de 3 Millions de travailleurs non salariés qui vivent dans ce pays de leur activité commerciale, artisanale ou libérale. Et ce nombre ne fait que croître d'année en année !

Les cotisations sociales et les impôts ne sont pas plus pénalisants pour un indépendant que pour un salarié. Ces frais présentent seulement l'inconvénient d'être en décalage par rapport aux recettes et de nécessiter une bonne gestion de trésorerie. Au final, ce ne sont pas les taxes qui liquident une entreprise, mais la baisse de chiffre d'affaires, la perte de clientèle.


Les réglementations empêchent de se lancer

On ne compte plus aujourd'hui le nombre de personnes qui veut se mettre à son compte pour vendre des plats cuisinés, transporter des gens dans leur voiture, ouvrir une garderie ou soigner des personnes âgées.

De tout ce que je peux lire en ce moment sur les projets d'auto-entrepreneurs c'est sans doute ce qui me fait le plus hérisser le poil. Si on n'y prend pas garde ce statut d'entreprise individuelle ultra light peut nous replonger 100 ans en arrière. Des tas de petits boulots créés, d'accord, mais dans des conditions d'hygiène, de sécurité, de travail déplorables et sans commune mesure avec tout ce qui a été mis en place dans les pays occidentaux au XXème siècle pour nous protéger, améliorer nos conditions de vie et notre santé.

Va-t-on vers une société où l'on déréglementera de plus en plus pour permettre au plus grand nombre d'avoir un boulot ? Ou bien tout ça n'est qu'un épiphénomène lié à l'engouement pour l'auto-entreprise. Je me pose la question.

 

 

 

argent.jpg


La banque ne veut pas me prêter d'argent

Par principe une banque ne fait pas de philanthropie (ça se saurait) ! Par contre leur rôle est bien de prêter de l'argent mais... sans prendre aucun risque.

Pour avoir une chance d'obtenir un prêt il est donc indispensable d'avoir un dossier de création d'entreprise costaud, avec un soutien de la part de l'entourage, des partenaires sûrs (clients, fournisseurs,...), des organismes d'appui (CCI, CMA, URSSAF). Une personne qui se présente la fleur au fusil devant son banquier pour obtenir de l'argent n'a aucune chance d'obtenir gain de cause.

Et puis il n'y a pas que la banque qui puisse prêter. Le site de l'APCE dresse un panorama complet des possibilités de financement.



Je ne trouve pas d'associé

Il est certain que l'idéal lorsqu'on se lance dans l'aventure de l'entreprise est de pouvoir le faire à plusieurs en regroupant toutes les compétences: un gestionnaire, un technicien, un commercial, un comptable,... Mais ça n'arrive pratiquement jamais.

Le mieux est de se lancer seul, en utilisant au maximum ses points forts tout en améliorant ses points faibles. Par la suite il sera toujours temps de s'associer pour développer l'entreprise, la transformer en SARL ou en SA


C'est un piège

Voilà un argument que j'ai lu il y a quelque temps et qui concerne le régime d'auto-entrepreneur. "On" aurait mis ça en place pour principalement diminuer le nombre de chômeurs et créer une population de faux entrepreneurs. Ceux-ci alléchés au départ par la simplicité et l'absence de coût se retrouveraient ensuite condamnés à faire vivre leurs entreprises pour s'en sortir et seraient fortement imposés une fois les premières années d'exonération passées.

L'éternel complot en somme ;-)

 

 

 

 

credit.jpg

Les clients sont de mauvais payeurs

Une entreprise, qu'est-ce que ce serait bien s'il n'y avait pas les clients !

"Comment faire", dit ce futur entrepreneur, "si je livre des clients et qu'ils ne me payent pas ?". Question surprenante quand on sait le nombre de commerçants ou d'artisans qui réussissent à se faire payer sans problème. Restent les cas douloureux d'impayés, que chacun règle à sa manière (pressions, injonctions, tribunal) mais qui sont suffisamment exceptionnels pour ne pas forcément mettre en péril l'existence de l'entreprise. Cela arrive, bien sûr, mais sans que ce soit un postulat de départ.


Je n'ai pas de nom commercial, ou on m'a volé le mien

En général ce genre de mauvaise raison n'annule pas le projet mais le retarde sérieusement. Beaucoup en effet s'évertuent à avoir un nom, une marque dont ils sont persuadés qu'ils assureront le succès de leur entreprise.

Je suis persuadé qu'il n'en n'est rien. Quand on voit le succès de sociétés aux consonances ridicules ou imprononçables comme Google, Lalique, Schwarzkopf, Weight Watchers... il est évident que la réussite ne repose pas que sur le nom. Peu d'entreprise artisanales utilisent des marques ou des enseignes pour se distinguer, leur réputation se faisant surtout à partir du patronyme du chef d'entreprise. Il vaut mieux à mon avis consacrer plus de temps à se faire connaître, même sous un nom simple ou complètement bateau, qu'à trouver un nom original ou particulièrement astucieux.


Et enfin la raison qui résume toutes les autres "De toute façon on me mettra des bâtons dans les roues" et qui me fait invariablement penser à cette blague:

Un gars se retrouve une nuit en pleine campagne, voiture arrêtée sur le bord de la route, une roue crevée. Pas de bol, notre ami Jules, appelons-le comme ça, a laissé le cric dans son garage et ne peut réparer sur place. À 1km d'ici, dans une maison isolée, habite un de ses copains qui pourra sûrement le dépanner. Jules s'y rend d'un pas décidé.

En chemin il se dit qu'il est tard pour aller frapper chez Robert. "À 3 heures du matin est-ce qu'il va bien vouloir m'ouvrir ?". Il se rappelle aussi que les relations n'ont pas toujours été au beau fixe entre eux deux. "Et puis c'est un égoïste forcené ce Robert; je ne l'ai jamais vu donner un coup de main à qui que ce soit !". Jules marche encore mais sa confiance s'effrite "Est-ce que ça vaut vraiment le coup de lui demander s'il a un cric ?"

Finalement Jules arrive au pied de la maison de son copain, et trouve l'argument ultime en entendant les chiens gueuler dans leurs niches "Ce con est capable de me tirer dessus à coup de chevrotines quand il va me voir !". Il s'apprête à rebrousser chemin, mais les volets s'ouvrent et la tête de Robert apparaît "Qu'est ce qui se passe ?" dit-il et Jules lui assène " Tu sais où te peux te le mettre ton cric ?!" et s'en va en râlant et pestant contre le monde entier.

 

 

 

 

 

cric.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

natacha 08/09/2010 10:59


Juste réaliste;) Je prends note pour m'en souvenir !


François 08/09/2010 10:49


Bonjour Natacha,

Tu as raison, il ne faut pas non plus être exagérément optimiste quand on crée une entreprise. Juste réaliste ;-)


natacha 08/09/2010 10:17


Bonjour François,
En passant j'adore la blague du cric !
Mais pour vos commentaires je vous trouve un peu dure. Parfois on essaye de voir le verre à moitié plein alors qu'il n'est qu'à moitié vide.
Peut-être qu'on perd son temps et acessoirement celui des autres.Mais c'est peut-être simplement que l'on essaye de trouver des solutions comme on peut.Où que l'on veut s'auto persuder que l'on va
en trouver!
Natacha


Loïc 06/11/2013 16:50

Un verre est soit rempli d'un solide et/ou d'un liquide, soit d'un gaz, soit d'un solide et/ou liquide + un gaz. Bref il n'est jamais vide ni même à moitié plein ;-)

François 13/04/2010 17:34


Merci Gautier,

J'ai l'impression que tout le monde a besoin à un moment ou un autre de s'auto-persuader. Une manière de se rassurer je suppose.

Pour certain c'est un peu une constante: non seulement le verre est toujours à moitié vide, mais il faut le faire savoir à la terre entière.


Gautier 13/04/2010 17:21


Bonjour François,

Merci pour cet article. Je suis fan!

Je ne sais pas si tu as lu des bouquins d'AT mais ces raisons me font penser à un "jeu" du type "Oui, mais". "Je voudrais faire quelque chose MAIS je trouve toutes les raisons pour ne pas la
faire". Une sorte d'auto manipulation en somme... qui se transforme en piège abscons dans lequel on ne sait pas comment se sortir!

Reste à savoir pourquoi perdre ainsi son temps (et accessoirement faire perdre celui des autres?)

Au plaisir d'en lire d'autres des comme ça...

Gautier.


Présentation

  • : Le blog de Mecadyn
  • Le blog de Mecadyn
  • : Ce blog est centré autour des activités de Mecadyn, entreprise de prestation de service en maintenance industrielle. Au gré des circonstances il permet aussi des digressions autour de la création d'entreprise, la vie en société, les loisirs,...
  • Contact

Recherche

Texte Libre

LOGO_MADEINFRANCE.jpg

Droits d'auteur

Toute reproduction, diffusion publique et usage commercial du contenu de ce blog sont interdits sans mon autorisation.

Partageons...

http://www.wikio.fr