Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 12:30

100818041130191354

 

Ce court article à l'intention de tous ceux qui fébrilement tapent sur Google ces syllabes imprononçables et sur laquelle j'avais écrit un article en 2011: Thrombo-endartériectomie pulmonaire !

 

Il y a juste un an, le 16 février, je me réveillais de cette opération au cours de laquelle des chirurgiens ont méticuleusement enlevé les saloperies qui bloquaient mes artères. Ils n'ont jamais fait que leur boulot, mais je leur en serai éternellement reconnaissant. C'est certainement le cas de tous ceux qui viennent sur ce blog en cherchant des informations et qui ont déjà été opérés ou qui vont l'être.

 

Récemment Chantal m'a envoyé un message alors qu'elle sortait tout juste de l'hôpital. Je la laisse s'exprimer, ce sera plus simple ;-) :

 

Je viens de me faire opérer comme toi à Marie Lannelongue ayant heureusement rencontré lors de mes difficultés respiratoires de plus en plus invalidantes le Professeur HABIB cardiologue réputé à l'hôpital de la Timone, j'ai subi tous les examens à la TIMONE fin décembre 2011, transferé à l'hôpital Antoine BECLERE (dont je remercie encore tout le personnel pour sa compétence et sa gentillesse) début janvier (le 3.1.12) et le vendredi 13.1.12 ne soyons pas superstitieux...direction Clinique Marie Lannelongue au Plessis-Robinson ou après un W.E. de repos, j'ai eu la chance d'être opérée par le Professeur DARTEVELLE et son équipe à qui je dois la vie et que je ne remercierai jamais assez.

 

Après les talents des chirurgiens, merci à l'équipe de réanimation (ou j'ai passé 8jours) compétente et d'une gentillesse extraordinaire. JE SUIS DE RETOUR CHEZ MOI AU PAYS DE PAGNOL ET IL ME TARDE d'avoir du soleil pour reprendre enfin, les randonnées, les baignades en mer tout ce à quoi je n'avais plus goût, étant trop fatiguée pour en avoir seulement l' envie. Merci à tous ceux qui m' ont soutenus, merci à mon compagnon (ce n'était pas facile pour lui) merci à TITINE MUMU MES PARENTS, merci la vie.


et merci à tous ces professionnels qui m' ont aidés...

 

enveloppe.gif

 

Chantal me suggérait dans un deuxième message de regrouper ceux qui ont été opérés (il doit y en avoir un millier passés à Marie Lannelongue depuis 15 ans) et d'organiser une rencontre. Je ne sais pas si ça se fera un jour, mais si ce genre d'initiative peut aider tous ceux qui angoissent de passer sur le billard ou qui souffrent d'hypertension artérielle pulmonaire, pourquoi pas. Qu'ils n'hésitent pas à me contacter via ce blog en laissant un commentaire ou en cliquant sur Contact.

 

Repost 0
Published by François - dans Société
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 08:40

1090516269

 

Je m'apprêtais à écrire un article passionnant sur la TVA quand l'actualité m'a rattrapé avec ce triste faire-part (oui, moi aussi je sais parler comme les journalistes de télé-magazine !): Whitney Houston est décédée.

 

Bon, je ne vais pas être long en trémolos car je ne sais pas grand chose sur cette artiste, sinon qu'elle avait une voix sublime (The Voice !), mais son décès m'a rappelé ce titre qu'elle chantait en 1985, douce époque où l'on pouvait encore danser joue contre épaule dans les boîtes de nuit:

 

 

 

 

Par ricochets successifs zet amalgames me sont alors revenus en mémoire tous ces slows au cours desquels il fallait jouer de subtilités et d'inventivité pour amadouer une jeune effarouchée, conquérir une belle insoumise. Je ne vais pas vous sortir le Still Loving You des Scorpions ou les multiples succès des Bee-Gees, mais qui ne se souvient pas de ce superbe Eternal Flame des Bangles ?

 

 

 

 

Close your eyes, give me your hand, darling
Do you feel my heart beating

 

Est-ce qu'on peut faire plus beau, plus attendrissant ? Ah ! Combien de coeurs fragiles avons nous fait battre avec nos copains en dansant sur ce type de chanson ?

 

Le problème est que la série de slows était limitée. Trois ? Peut-être quatre morceaux, pas plus. Il ne fallait pas perdre de temps. La première chanson pour apprendre à se connaître (en évitant évidemment les niaiseries du style "Tu viens souvent ici ?" ou "Qu'est-ce qu'une belle fille comme toi fait toute seule ?", non il fallait essayer d'être un peu innovant...). La deuxième pour nous mettre à l'unisson, nous effleurer, nous approcher. Tout en nous laissant bercer par des guimauves comme celle-ci entendue, ré-entendue et usée jusqu'au dernier sillon de 45 tours:

 

 

 

[Tiens au fait, qu'est-ce qu'ils sont devenus ces gars là ?...]

 

Bref, le dernier slow de la série devait être celui de l'estocade, celui où l'on arrivait à poser nos lèvres les unes contre les autres. Que d'émoi ! Et que de désillusions quand nos efforts se soldaient par un bref "Merci" ponctué dans le meilleur des cas par un bisou sur la joue...

 

Certains esprits mesquins diront que l'évocation de ces souvenirs suranés et sirupeux ne nous rajeunit pas. Je leur répondrai à la manière d'Alphaville:

 

 

 

 

 

Merci à tous ces chanteurs. Merci Whitney.

 

Repost 0
Published by François - dans Loisirs. Détente
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 10:01

business angel2

 

Que penser de l'émission "60 jours pour monter ma boîte" qui a été diffusée sur France 4 les 16 et 23 Janvier derniers ?

 

J'ai regardé par curiosité deux des quatre numéros de cette émission et me suis demandé si beaucoup de créateurs allaient se retrouver dans cette présentation dont les grandes lignes sont les suivantes:

 

- au début de chaque épisode 4 candidats présentent leur projet d'entreprise à deux conseillers (appelés ici Business angels, ça fait mieux) qui vont en sélectionner 2 et les aider à concrétiser leur idée,

- 8 entrepreneurs au total vont donc être observés au cours de leur périple de deux mois, franchissant pas à pas les étapes que leur auront assignées les business angels,

- à la fin, s'ils ont bien tout fait comme il faut, les entrepreneurs recevront un chèque... Heu, non... c'est pas ça. Un diplôme ? Mince, j'ai pas bien écouté la fin. Si quelqu'un sait, qu'il le dise ou se taise à jamais !

 

 

 

 

Alors en fait, première chose, mais ça on est habitué avec les médias, il y a un mensonge dans le titre qui n'est pas "60 jours pour monter ma boîte" mais "Quelques conseils pour développer mon entreprise". En effet, les porteurs de projet ne sont pas de futurs créateurs d'entreprise mais ont déjà commencé leur activité et ont surtout besoin d'un coup de pouce pour développer leur affaire, pardon pour booster leur business...

 

Parmi eux il y avait quand même 4 diplômés d'une école de commerce à la tête d'une société qui commercialise du jus de fruit et en a déjà vendu quelques dizaines de milliers de bouteilles. Fin 2010 ils parlaient du succès de leur marque, et de la création de leur entreprise basée quand même sur 150 000 € d'investissement initial. As de la communication ils avaient créé une web-tv et présenté le fruit de leur travail après plusieurs mois d'effort:

 

 

 

 

Deux ans après on n'est déjà plus dans la petite boîte qu'il faut monter en 60 jours... Mais ils sont jeunes et passent bien à l'écran alors, on n'est pas à ce détail près.

 

Je passe sur le montage de l'émission type Star Académie, il faut bien attirer un large public (au passage, je note quand même avec satisfaction que France 4 n'a pas encore adopté le phrasé insupportable du commentateur qui énonce toutes ses phrases de manière monocorde et élève l'intonation à la fin. C'est simple, quand j'en entends un qui parle comme ça, j'ai envie de l'étrangler ! Fin de la parenthèse). Le plus embêtant, c'est le fond, qui manque sérieusement de consistance. Cela vient évidemment du format très court, mais France 4 aurait pu se contenter de suivre deux porteurs de projets (au lieu de huit) et proposer un peu plus de contenu. Là les étapes sont franchies allègrement. En deux coups de cuillère à pot l'entrepreneur trouve le bon fournisseur qu'il cherchait depuis des mois, obtient la confiance d'un distributeur, embauche un salarié ou gagne un prix ! Tout paraît facile, trop facile. Mais c'est sans doute l'objectif recherché, les pouvoirs publics incitant de plus en plus les gens à se lancer, à créer leur boîte... Et après tout, si ça peut susciter des vocations, tant mieux.

 

Il y a quand même un point très positif dans la manière d'aborder chaque montage de projet, c'est que les conseillers - qui sont eux-mêmes des chefs d'entreprise - proposent des étapes concrètes, des phases de terrain où les entrepreneurs devront aller rencontrer des décideurs ou prendre le taureau par les cornes. Pas de paperasses ni de travail administratif, mais du concret. L'objectif final est de vendre (ou d'augmenter son chiffre d'affaires) pas d'inscrire une entreprise au registre du commerce !

 

-----------------------------------

 

En parlant d'aide à la création d'entreprise, il existe sur le Net une grande quantité de forums et de sites dédiés à ce sujet. Le site gautier-girard.com fait partie de ceux qui sont incontournables, comme déjà évoqué à plusieurs reprises sur ce blog. J'ai eu le plaisir d'y participer en tant que modérateur pendant 3 ans jusqu'à ce que Gautier décide de ne pas répondre aux messages que je lui ai adressés, préférant finalement imprimer un tournant à son forum et à nos relations sans un mot ni un regard.

 

Tournons nous aussi la page et refermons les blessures.

 

site_logo.png

 

Depuis 3 mois je participe activement au développement d'un autre forum, là aussi comme simple modérateur, pour le seul et unique plaisir d'aider ceux qui souhaitent monter leur boîte. Pas en 60 jours, non, je n'ai pas cette prétention ! Mais en donnant des pistes, en proposant des démarches ou en confrontant avec d'autres entrepreneurs nos avis, nos expériences. Sans calcul, comme je l'ai toujours fait. Ce forum s'appelle "Le Forum pour entrepreneurs" tout simplement .

 

Je n'en oublie pas pour autant que j'ai ma propre boîte à faire tourner: MECADYN ! La dynamique au service de la mécanique, que tous les industriels, responsables de maintenance ou techniciens des méthodes pourront retrouver en cliquant ici --->

 

Clich--2008-09-16-09-30-48.jpg

Cliquez !

Repost 0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 17:09

arton1363.jpg

 

L'actualité regorge sans arrêt d'histoires d'entreprises qui ferment, qui délocalisent, qui périclitent. Toute la semaine passée a été consacrée dans les médias à l'usine Lejaby, l'une des dernières - sinon la dernière - à fabriquer de la lingerie en France. Enfin... plus vraiment en France puisque 93% de ses volumes sont déjà produits à l'étranger. Et les politiques de nous expliquer comment ils vont sauver les meubles ou bien comment ils vont venir au secours des 450 salariés concernés. Et si on parlait aussi de ces usines qui fonctionnent et dont les médias ne prendront connaissance que lorsqu'elles licencieront !

 

Rendons-nous à Buzançais, un charmant petit village de l'Indre où le dernier sabotier âgé de 85 ans vient de fermer sa boutique et où nous retrouvons Huguette, marchande de fleurs sur la place principale... STOP ! JEAN-PIERRE PERNAUT, SORS DE CE CORPS ! Arrêtons les clichés et regardons de plus près ce qui se cache derrière cette image bucolique.

 

 

23041945.jpg

Le pavillon des Ducs - Buzançais

 

Buzançais, 4500 habitants, possède un des plus riches tissus industriels de la région Centre. Visez un peu:

- SIRAGA : n°1 mondial en fabrication de machines de remplissage de bouteilles de gaz

- IBS REFRACTORIES : un des leaders mondiaux de fabrication de produits réfractaires

- VECTRA : une entreprise qui conçoit et fabrique des engins de diagnostic routier de très haute technologie.

- POUJOULAT : n°1 européen dans le domaine des conduits de cheminées et des sorties de toits métalliques.

- BEIRENS :  n°1 national dans la cheminée industrielle,

- 4 leaders nationaux du traitement de surface: GMC / GALVA PLUS / CHIMICOLOR / PSG (BUZANCAIS est la seule ville en Europe où l’on peut trouver 4 usines à procédés de traitement de surface différents sur le même site).

- SIDER : pôle logistique national spécialisé dans la distribution d’accessoires de plomberie, de serrurerie et de quincaillerie.

- EURO - ENERGIES, BOIS FACTORY 36, DABE, INFRALBOIS sont des fabricants également installés sur le territoire autour duquel gravitent évidemment de nombreuses PME. 

 

J'ai fait un rapide calcul ça doit représenter facilement 2000 salariés concernés par cet ensemble industriel. Et sans compter bien sûr les emplois induits chez les commerçants, artisans, professions libérales, agents communaux et employés de l'État. Bref une vraie ville industrielle, bien polluante comme je les aime !

 

zi_buzancais_indre.png

ZI de Buzançais

 

Et si je vous raconte tout ça ce n'est pas parce que je suis payé par le syndicat d'initiative de cette charmante localité, non, c'est que Vendredi dernier j'étais dans l'usine SIRAGA qui fabrique des machines pour embouteiller le gaz. Eux c'est pas 93% de leur production qui est délocalisée, c'est 85% de leur production qui est exportée ! Leurs machines sont utilisées un peu partout dans le monde et ils viennent de mettre au point et développer un produit qui ne devrait pas tarder à faire fureur sur nos places de supermarché. J'ai nommé:

 

Le distributeur automatique de bouteilles de gaz !

 

Distrigas.jpg

 

 

Vous en aviez rêvé, SIRAGA l'a fait. Terminé la course après l'employé du supermarché habilité à vous servir et qui va se casser les reins à vous servir sous la pluie ou le vent ! Muni de votre carte bleue, vous pourrez récupérer une bouteille de gaz pleine et réinjecter votre consigne dans le circuit. Et qui c'est qui a breveté ça, va le commercialiser, en assurer la maintenance ? Une entreprise française !

 

C'était mon cocorico du jour. Bonne semaine à tous ! Et pour tous ceux qui ont besoin de contrôles vibratoires, d'équilibrage ou de diagnostics, une seule adresse: celle de MECADYN !

 

Clich--2008-09-16-09-30-48.jpg

Cliquez !

Repost 0
Published by François - dans Société
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 09:21

prim7.jpg

 

Non, ce n'est pas un rire sarcastique que j'exprime en ce dimanche matin. Mais un simple sourire plein d'amertume face à l'annonce de la perte de notre sacré AAA ! Épargants français l'agence Standard & Poor’s va vous apprendre l'humilité. Ah ! Ah ! On rigole moins, hein ?

 

Soyons sérieux cinq minutes, cette annonce n'est que le résultat d'un état de fait. La note est le reflet de notre situation financière, pas bien brillante même si ça pourrait être pire si on regarde nos pays voisins sur cette carte de l'Europe:

 

photo_1326563589730-9-0.jpg

 

 

Les pays du Sud sont à la dérive, emportés par leur candeur méditerranéenne et leur fougue de latins incorrigibles. Les scandinaves, les germains et les britanniques campent sur leurs positions de rigoristes protestants, calfeutrés dans leurs belles maisons en bois. Et au milieu, les français, les belges, les autrichiens, les suisses (heu non, pas les suisses, ils sont neutres les suisses, j'avais oublié...), n'ayant jamais su faire le choix entre ancien et nouveau testament, entre révolution sociale et conservatisme, entre désinvolture et obéissance, surfent entre deux eaux.

 

Je caricature bien sûr, mais c'est un peu l'image de notre Europe à trois niveaux, que l'on n'arrive toujours pas à unifier. Il va pourtant bien falloir la réussir cette unification, ne serait-ce que d'un point de vue économique ! Quand j'entend certains politiciens prôner le retour aux francs ! Mais pourquoi pas le retour à la livre, aux sous et aux deniers ? Les gens qui ont vécu la domination du Deutsch Mark écrasant le Franc jusqu'en 2002 ont la mémoire bien courte. L'Euro responsable de notre déconfiture ? C'est une plaisanterie j'espère, car sans cette monnaie la France serait encore un peu plus à la dérive de l'Allemagne.

 

Pour en revenir à la perte de notre triple A chez S & P (et seulement chez eux car les deux autres agences populaires* Moody's et Fitch nous l'ont laissé), que faut-il en penser ? Qu'est-ce que ça va changer ? N'étant pas économiste je vais me mouiller quand même : ça ne changera rien. Les marchés financiers l'ont déjà intégré et on prête de l'argent à la France de plus en plus difficilement. Il faut arrêter de pleurer sur "la dérive de nos finances publiques depuis 30 ans" (dixit François Fillon ce matin) et avancer. Quel projet de relance économique nous propose-t-on ? Quel avenir industriel dessine-t-on pour notre pays ? Voila les seules questions qui devraient nous mobiliser.

 

En attendant, souhaitons nous tous une excellente année 2012, pleine de réussite, de justice sociale, de liberté, d'égalité et de fraternité ! Et qu'elle se termine comme chaque aventure d'Astérix... par un banquet ! Nom de Toutatis !

 

prim8.jpg

 

 

* populaire est le nouveau synonyme de célèbre. Si,si, les explications sont données par Estrosi ici: http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/pour-estrosi-le-fouquet-s-est-populaire-14-01-2012-1811685.php

Repost 0
Published by François - dans Économie
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:20

IMAG0005.JPG

 

Il y a quelques mois, entre deux articles on ne peut plus sérieux sur l'équilibrage dynamique et autres joyeusetés de la maintenance industrielle, j'avais proposé à mes lecteurs assidus un bref interlude basé sur mes souvenirs d'enfance. J'y parlais notamment de ces petits coureurs que nous utilisions mes frères et moi dans le sable de la cour ou sur le carrelage de la maison: Interlude.

 

Quelle ne fut pas ma surprise, à la veille de Noël de recevoir un colis, une boîte en bois avec cette inscription: "Faites de bêtises, mais faites-les avec enthousiasme !". Que recelait-elle ? Des osselets identiques à ceux avec lesquels nous jouions dans la cour de l'école, des billes en verre (le luxe par rapport aux modestes billes en terre, avec un calot en plus !), des dés et... mes petits coureurs !

 

IMAG0007

 

Je crois que même aujourd'hui je pourrais encore citer les noms de tous ces champions que l'on faisait courir dans le couloir de la maison: Esclassan, Danguillaume, Kuiper, Maertens, Agostinho,... C'est donc avec beaucoup d'émotion que je retrouvais ces noms sur le journal l'Equipe du 12 Avril 1976 qui accompagnait ce présent ! La une est consacrée à la victoire de Demeyer sur Paris-Roubaix, devant Moser et De Vlaeminck. Merckx courait encore à cette époque là. Poulidor aussi, pour la 17ème fois sur cette classique où l'on pouvait aussi observer les Ovion, Zoetemelk, Périn, Thurau, Sibille, Pollentier,...

 

 

Merci Natacha pour ce cadeau ! Merci pour cette si touchante reconstitution de mes jeux d'enfance, ma madeleine de Proust rien qu'à moi !

 

logoNat.gif

 

Pour tous ceux qui souhaitent acheter des jeux et jouets en bois je conseille vivement son adresse, aux Landes Génusson en Vendée, où ils trouveront leur bonheur ainsi que le sourire d'une personne attachante et généreuse.

 

 

Et puisque j'évoque ces souvenirs, j'en profite aussi pour saluer la gentillesse de Bernard Thevenet, à qui j'avais fait dédicacer cette photo de lui avec la mention adressée à mes frères et moi: Amitiés à François, Laurent et Olivier (et leurs petits coureurs). Un clin d'oeil au film "Le Vélo de Ghislain Lambert" avec Benoît Poelvoorde pour ceux qui se rappellent de la scène finale .

 

 

 

sc016474fb.jpg

Repost 0
Published by François - dans Loisirs. Détente
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 16:36

Français

Achetez français !

 

Et voilà le bon vieux discours démago qui refait surface comme régulièrement quand on ne sait pas répondre aux questions de fond. Notre économie va mal ? Bon sang, mais c'est bien sûr, Eureka ! Il faut la faire tourner en consommant les produits que nous fabriquons !

 

Le problème, chers petits malins de la politique populiste, c'est que des produits nous en fabriquons de moins en moins en France. En 40 ans le poids de notre industrie est passé de 40 % à 20 % du PIB, pendant que celui de nos voisins allemands restait stable. Pensez vous qu'il va suffire de dire aux français d'acheter français pour redresser la barre ? Bien sûr que non. Le seul résultat qu'on a des chances d'obtenir sera celui de culpabiliser encore un peu plus les petits consommateurs.

 

Amis citoyens, lorsque vous croiserez un de vos députés et qu'il vous sort cette vieille idée de son tiroir à slogans « Achetons français ! », demandez-lui ce qu'il fait au quotidien pour maintenir notre compétitivité, notre production industrielle, notre agriculture. À part quelques-uns (on se souvient de Jean Lassalle qui, en 2006, avait fait une grève de la faim pour qu'une usine [japonaise...] reste sur son territoire), en connaissez vous beaucoup qui ont le courage de se battre pour que l'on continue à produire en France ?

 

Combien d'entreprises ont disparu après avoir été confiées à des fonds de pension américains ? Que deviennent peu à peu nos fleurons industriels vendus à des investisseurs étrangers sans que ça fasse sourciller le moindre élu ? Sait-on par exemple que dans l'industrie le quart des salariés français travaillent pour des entreprises étrangères ou leur filiale (source INSEE 2008 sur ce dossier).

 

usine-japon-01.jpg

 

Mais ça, à la limite, ce n'est pas le plus grave. On peut se dire que tous ces emplois resteront en France, que les investisseurs étrangers y trouvent leur compte et n'ont nullement l'intention de localiser ces industries ailleurs... chez eux par exemple. Comme l'indien Mittal avec Arcelor, ou encore le chinois Electronix qui a racheté une de nos plus grosses usines de fabrication de jantes aluminium. À plus petit échelle que dire du coréen Namyeung qui a racheté la société de lingerie Barbara ou le suédois Swedspan AB qui sauve 160 emplois en reprenant un site de fabrication de panneaux en bois.

 

Non, le plus gênant et qui décrédibilise complètement ces discours franchouillards hypocrites, c'est qu'on ne s'appuie plus sur notre industrie pour aller de l'avant. Les pouvoirs publics, qui heureusement se gardent bien de nous faire la leçon, ne lui font même plus confiance. L'énergie renouvelable en est le plus bel exemple avec des équipements majoritairement importés au lieu de les faire fabriquer en France.

 

Voici le Top 15 mondial des fabricants d'éoliennes, ça se passe de commentaires, d'ailleurs je n'en ferai pas sinon je vais m'énerver...

 

make-20112

 

 

Bon week-end à tous !

 

Et pour vos contrôles et diagnostics vibratoires, achetez français, achetez chez Mecadyn !

 

Repost 0
Published by François - dans Économie
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 11:39

tad1650ve.jpg

Moteur Volvo TAE1650

 

 

Les expertises en mécanique nous poussent parfois à aller assez loin dans les diagnostics. Ce fut le cas récemment sur un moteur diesel comme celui présenté sur la photo ci-dessus.

 

Ces engins équipent des installations industrielles mobiles nécessitant de fortes puissance, comme dans l'industrie prétrolière par exemple. Ici il s'agissait d'un des plus gros de la gamme Volvo Penta, développant 520 CV (390 kW) à 1800 tr/min. Une belle bête de 6 cylindres en ligne, 4 soupapes par cylindre et un turbo pour booster le tout évidemment.

 

Compte tenu des mouvements alternatifs mis en jeu à l'intérieur de cet engin d'une tonne et demi, inutile d'essayer d'utiliser la norme ISO 10816-3 dont le domaine d'application est restreint aux mouvements de rotation "simples". En effet les mouvements de pistons conduisent à des vibrations qui atteignent 20 mm/s en fonctionnement normal et peuvent dépasser 80 mm/s en cas d'avarie.

 

IMAG0006.JPG

Mesures vibratoires à l'arrière du moteur (c)Mecadyn

 

Ici ce sont d'autres normes qu'il faut appliquer comme l'ISO 8528-9 « Groupes électrogènes à courant alternatif entraînés par moteurs alternatifs à combustion interne -- Partie 9: Mesurage et évaluation des vibrations mécaniques » ou encore l'ISO 10816-6 qui est spécifique aux machines alternatives de puissance nominale supérieure à 100 kW.

 

Ces normes vont nous servir à déterminer si le groupe Diesel ne vibre pas trop et qu'il est donc apte à fonctionner sans soucis pendant quelques milliers d'heures. Mais que faire lorsque les niveaux dépassent les plafonds préconisés par ces normes ?

 

Eh bien... ça dépend .

 

Soit vous procédez au pif, à l'instinct du mécanicien: "Ça vient du damper, j'ai déjà rencontré ça" ou bien "Non, c'est le villebrequin qu'est déséquilibré", "Faut changer les coussinets", "Mais non, ce sont les plots de suspension qui sont morts". Et l'affaire peut durer quelques mois.

 

Soit vous utilisez les moyens de diagnostics vibratoires adaptés à ce genre de situation et vous complétez les observations des motoristes par des analyses en fréquences aux différents endroits de la machine. C'est ce travail d'équipe qui est généralement payant.

 

Si vous avez un doute sur  le comportement de vos machines, si vous souhaitez faire réaliser un diagnostic sur site avant toute intervention, n'hésitez pas à faire appel à des prestataires de service comme Mecadyn.

 

 

Clich--2008-09-16-09-30-48.jpgCliquez ici !

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 15:58

halteres.jpg

 

 

En consultant les statistiques du blog aujourd'hui, quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'une cinquantaine de visiteurs étaient arrivés ici en cherchant "Vassili Alexeiev". Il est vrai que j'avais fait un article évoquant cet haltérophile de légende il y a une quinzaine de jours, mais quand même... Est-il si célèbre que ça de par le monde pour que les gens se précipitent sur Google afin de taper son nom et savoir ce qu'il était devenu ? La vérité est beaucoup plus cruelle: Vassili est décédé hier, à l'âge de 69 ans, et j'imagine que de nombreuses personnes ont dû essayer d'en savoir un peu plus sur ce russe bedonnant mort dans une quasi indifférence.

 

Mais parmi ceux qui ont cherché son nom il doit aussi s'en trouver en grand nombre qui, comme moi, se sont rappelés avec nostalgie ces grands moments de télévision en noir et blanc où l'on regardait les jeux olympiques de 1972, 1976 et où cette puissance colossale nous fascinait. Ce champion extraordinaire (il fallut attendre plus de 20 ans pour battre son record mondial de 256 kg à l'épaulé jeté) était aussi un excellent acteur, jouant du suspens avec de longs moments d'attente et une minutie très particulière dans sa préparation. À chaque fois un silence impressionnant accompagnait ses multiples tentatives de record du monde. Bon, d'accord, à la fin de sa carrière il a eu quelques soucis avec le dopage. Oublions vite et regardons ensemble, l'une de ses apparitions, à Londres où il souleva 242 kg et des poussières:

 

 

 

 

Et pour ceux qui préfèrent le tennis de table, la musique et les jolies demoiselles, voici une vidéo qui m'a été envoyée cette nuit par une admiratrice hélvète qui se reconnaîtra et que je salue au passage . C'est de la musique électronique des années 90, le groupe Air pour ceux qui connaissent, avec deux charmantes joueuses qui manient convenablement la raquette. Des images de notre bon vieux jeu de Pong son également montrées sur ce clip qui réjouira les jeunes et les moins jeunes .

 

 

 

 

Bon week-end à tous !

Repost 0
Published by François - dans Loisirs. Détente
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 12:50

Cliche-2011-11-18-17-08-45.jpg

Mecadynman à l'écoute

 

Il y a trois ans j'avais écrit un court article "Dites 33 !" sur les comparaisons que l'on peut faire entre la maintenance conditionnelle et la médecine.

 

La photo ci-dessus prise par un client lors d'une intervention sur ses machines en apporte la preuve ! Un stéthoscope avec une longue tige très fine est en effet un outil idéal pour écouter un roulement, pour entendre les battements de coeur d'une machine.

 

Ici il s'agit d'un palier de sécheur dans une papeterie, mais il pourrait tout aussi bien s'agir d'une pompe, d'un moteur, d'une turbine,... Le principe est de transformer les bruits à haute fréquence, de les amplifier de telle sorte qu'ils deviennent perceptibles à l'oreille. C'est ce que les techniciens de maintenance habitués font avec un tournevis, l'embout métallique posé sur le palier, le manche en bois sur l'oreille. Avec un peu d'expérience ils arrivent de cette manière à faire la différence entre un roulement en bon état (bruit faible et régulier) et un roulement défectueux (chocs irréguliers, bruits de cailloux). Les mécaniciens sont également habitués à les utiliser pour diagnostiquer des défauts de motorisation.

 

 

October-2007-Lead-Tech-Tip-600.JPG

Diagnosing Preliminary Engine Failure

 

Le stéthoscope n'est jamais qu'un tournevis amélioré, avec une membrane incoprorée qui permet une plus grande amplification des sons, donc de mieux localiser les défauts.

 

Bien évidemment, cette technique est sommaire et ne permet pas d'aller plus loin que le simple constat du "roulement qui fait du bruit". Les appareils de diagnostics permettent aujourd'hui des mesures plus pertinentes, notamment avec la mesure globale d'onde de chocs (méthode SPM dont j'ai évoqué le principe sur cet article) et les analyses spectrales appelées détection d'enveloppe.

 

Il s'agit d'analyses très fines où le signal principal est démodulé, c'est-à-dire qu'on en extrait uniquement les impulsions émises par le roulement. Le calcul ainsi réalisé par l'appareil nous donne l'enveloppe spectrale caractéristique du roulement, indépendamment de tout autre phénomène perturbateur (bruits d'engrenages ou balourd par exemple).

 

Comme un dessin vaut toujours mieux que de longues explications savantes, cette image montre un exemple de résultat sur un roulement non endommagé (courbe en vert) puis sur le même roulement présentant un léger défaut de bague interne (courbe en bleu):

 

Cliché 2011-11-20 14-19-15

 

 

Si malgré toutes ces explications vous préférez faire appel à un spécialiste pour tous vos diagnostics de roulements et problèmes de vibrations, une seule adresse, celle de MECADYN !

 

Clich--2008-09-16-09-30-48.jpgCliquez ici !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Mecadyn
  • Le blog de Mecadyn
  • : Ce blog est centré autour des activités de Mecadyn, entreprise de prestation de service en maintenance industrielle. Au gré des circonstances il permet aussi des digressions autour de la création d'entreprise, la vie en société, les loisirs,...
  • Contact

Recherche

Texte Libre

LOGO_MADEINFRANCE.jpg

Droits d'auteur

Toute reproduction, diffusion publique et usage commercial du contenu de ce blog sont interdits sans mon autorisation.

Partageons...

http://www.wikio.fr