Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 15:46

Tombe-soldat-2.jpg

 

Aujourd'hui 8 Mai 2010 on commémore les 65 ans de la victoire 1945, mais aussi les 70 ans de cette bataille de France tragique qui aura coûté en quelques semaines (Mai-Juin 1940) presque autant de pertes humaines que pendant n'importe quel mois de la grande boucherie de 14-18.

 

On n'en parle pas beaucoup, préférant le plus souvent mettre en avant la résistance et les combats de la libération. Cette période de notre histoire est présentée comme peu glorieuse, humiliante. Les soldats sont même parfois présentés comme des lâches ayant fui devant l'ennemi. Je profite de ce blog pour réhabiliter leur mémoire.

 

Pour cela j'ai choisi de vous montrer deux photos de stèles commémoratives devant lesquelles je passe très souvent quand je me rend dans le Sud du Département d'Indre et Loire. Ces deux monuments ont été érigés à l'endroit même où sont morts et enterrés deux soldats, à quelques centaine de mètres de distance au Nord de Descartes.

 

Le premier est un jeune soldat de carrière, le première classe Hajopoulos, de la Division Marocaine, couché dans un fossé à un virage de la route et qui, avec son seul fusil mitrailleur, mit hors de combat dix-sept allemands dont un officier avant d'être abattu à son tour.*

 

Alors que le Maréchal Pétain est en train d'accepter les conditions d'armistice d'Hitler, les combats se poursuivent au même endroit. Le matin du 22, en haut de la côte des "Granges", un petit char Renault s'avance seul. Il est arrêté et incendié par un obus. Son officier, le lieutenant Menesson, est brûlé vif dans la carcasse en flamme.*

Tombe-sous-off.jpg

 

Au total se sont une quinzaine d'hommes qui sont morts en quelques heures entre la route de Ligueil et les faubourgs de Buxeuil. Des civils également furent tués par les bombardements ou les balles perdues. Le jour même l'armistice était signée à Rethondes, avec les conséquences que l'on connaît...

 

Mais qu'est-ce qui avait poussé ces soldats à se battre si vaillamment alors que tout semblait perdu et que les plus hautes sphères de l'État négociaient avec les nazis ? André Goupille nous l'apprend et sa version est confirmée par les historiens. Militairement, cette opération n'avait qu'une valeur relative, le but était tout autre. En effet, il fallait stopper la colonne allemande venant de Ligueil pendant vingt-quatre heures, pour permettre d'évacuer de Poitiers l'or de la Banque de France. Cette mission fut accomplie puisque les Allemands mirent trente-six heures pour parcourir les 13 kms qui séparent Ligueil de La Haye-Descartes...*

 

Cette histoire valait bien qu'on leur rende hommage en ce jour consacré aux souvenirs...

 

* André Goupille - "Mon village sous la botte".

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mecadyn
  • Le blog de Mecadyn
  • : Ce blog est centré autour des activités de Mecadyn, entreprise de prestation de service en maintenance industrielle. Au gré des circonstances il permet aussi des digressions autour de la création d'entreprise, la vie en société, les loisirs,...
  • Contact

Recherche

Texte Libre

LOGO_MADEINFRANCE.jpg

Droits d'auteur

Toute reproduction, diffusion publique et usage commercial du contenu de ce blog sont interdits sans mon autorisation.

Partageons...

http://www.wikio.fr