Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 15:54

alignement.jpg

Mecadyn ©

 

Une activité dont je ne parle pas assez souvent parmi les nombreuses facettes de MECADYN et que je vais m'empresser de vous relater pour combler ce manque c'est... L'ALIGNEMENT.

 

Enfin, j'en ai parlé un petit peu ici ---> article d'Août 2009, et ça concernait l'alignement de rouleaux. Mais il existe de nombreux autres cas d'applications où il faut que les machines soient correctement alignées. C'est le cas des liaisons entre moteur et réducteur, pompe, compresseur, ventilateur et autres machines tournantes. Cette liaison qu'on appelle accouplement - eh oui... - est généralement composée d'un matériau flexible qui s'emboîte entre deux brides comme le montre la photo ci-dessus.

Cette partie flexible permet de compenser les défauts d'alignement. Mais si on veut éviter une usure trop rapide, de fortes vibrations ou des paliers qui fatiguent, il vaut mieux que ces défauts soient les plus faibles possibles. Pour le contrôler il suffit de placer des comparateurs comme indiqué ici:

  mesure

 

Mecadyn ©

 

C'est ainsi que je procédais il y a encore quelques années lorsqu'on ne disposait pas d'autres moyens. Mais aujourd'hui, miracle de la technologie ! Grâce aux dieux de l'électronique et de l'optique réunis, il existe des appareils modernes qui facilitent grandement la tâche. Celui qui est représenté sur la photo du haut est un système à deux lasers et un calculateur qui détermine automatiquement les déplacements qu'il faut imposer à la machine pour qu'elle soit correctement alignée.

 

Il n'empêche qu'il vaut mieux avoir quelques notions au préalable sur les deux principaux défauts d'alignement :

 

1) le décalage ou défaut de parallélisme: le plus simple à comprendre et à visualiser, il correspond à l'écart entre les deux axes de chaque côté de l'accouplement,

 

2) le pincement ou défaut angulaire, que l'on peut mieux comprendre avec un dessin:

 

decalage

 

Dans les conditions industrielles classiques, avec des moteurs tournant entre 1500 et 3000 tr/min et des puissances jusque 300 kW, les tolérances admises pour ces deux défauts sont de 0,1 mm en parallélisme et de 0,05 mm/100 mm en pincement. Avec de plus grosses machines ou tournant à de plus grandes vitesses il faudra encore diminuer ces tolérances. Valeurs évidemment à confronter avec les données techniques des fournisseurs car, malheureusement, il existe peu de normes sur le sujet. Une seule permet de faire référence dans le domaine du pétrole et de l'énergie, c'est l'ancienne API 610, aujourd'hui ISO 10441. C'est celle que j'utilise le plus souvent lors de mes interventions.

 

Alors bon alignement à tous ! Et en cas de besoin, n'hésitez pas ----> Appelez MECADYN !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mecadyn
  • Le blog de Mecadyn
  • : Ce blog est centré autour des activités de Mecadyn, entreprise de prestation de service en maintenance industrielle. Au gré des circonstances il permet aussi des digressions autour de la création d'entreprise, la vie en société, les loisirs,...
  • Contact

Recherche

Texte Libre

LOGO_MADEINFRANCE.jpg

Droits d'auteur

Toute reproduction, diffusion publique et usage commercial du contenu de ce blog sont interdits sans mon autorisation.

Partageons...

http://www.wikio.fr