Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 09:39
"Crisis ? What crisis ?" Album de Supertramp - 1975

 

Et voilà, on y est ! Comme à chaque fois depuis la création des banques et de la spéculation une crise financière entraîne une dépression économique. Comme on s'y attendait l'inconséquence des sociétés de crédits américaines produit les mêmes mécanismes que ceux provoqués en 2000 par l'explosion de la bulle Internet ou en 1993 par la perte de confiance du système monétaire européen. A quelques rares exceptions près (invasion du Koweit en 1990, attentat du 11/09/2001) les crises économiques sont provoquées par les marchés financiers. En voici la liste depuis 300 ans: Liste des crises financières (Wikipedia)

Virtuels au départ les problèmes deviennent concrets le jour où les banques ne prêtent plus, où les industries ne peuvent plus investir, où les consommateurs n'achètent plus.  Maizalors, me direz vous, que vient faire la maintenance industrielle là-dedans ? J'y arrive.

Le phénomène que nous sommes en train de vivre, et qui se produit à différentes échelles tous les 5 ou 10 ans, est à chaque fois parfaitement prévisible. Lorsque la machine financière s'emballe, c'est sous l'effet de mécanismes en chaîne : spéculation excessive ou hasardeuse, perte de confiance, banques en faillites, production ralentie, chômage, récession,... Il n'y a plus qu'une solution: constater les dégats et réparer pour une nouvelle mise en route jusqu'à la nouvelle panne. Ça ne vous rappelle rien ? Dans l'industrie il s'agit de maintenance CURATIVE. La méthode s'applique de manière judicieuse lorsque les conséquences de la défaillance sont faibles et que le dépannage est de courte durée. Mais lorsque l'industriel veut éviter la catastrophe (une semaine sans produire pas exemple) il met en place une maintenance PRÉVENTIVE. Et même mieux, pour ne pas avoir à intervenir systématiquement il détecte les signaux précurseurs et agit en conséquence. Il fait de la maintenance CONDITIONNELLE. 

Et bien dans notre société économique mondiale du XXIè siècle, non ! On préfère continuer à employer les mêmes méthodes qu'aù XVIIIème. Du curatif. Lorsque la machine fonctionne les marchés financiers et autres banques internationales demandent aux gouvernements de ne pas intervenir. Il n'y a pas beaucoup de lois qui empêchent par exemple de prêter de l'argent à quelqu'un qui ne pourra pas le rembourser, ou d'empêcher une banque de spéculer en une journée plusieurs dizaines de milliards de dollars derrière un ordinateur. Dès que les premiers signaux d'une défaillance apparaissent on continue à laisser tourner la machine en collant un bout de sparadrap et en priant les dieux de la finance pour que tout s'arrange miraculeusement. Crac ! Évidemment, ça casse. Et les responsables de la maintenance (les pouvoirs politiques) et leurs soutiers (les contribuables) que l'on ne voulait pas venir voir mettre du cambouis sur les belles machines encore toutes neuves sont appelés à la rescousse pour réparer les dégâts.

Comme à chaque fois, même avec de la casse la machine économique repartira, dans 6 mois ou un an. Jusqu'à la prochaine fois... 

 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Économie
commenter cet article

commentaires

Nicolas 28/09/2008 21:02

Ouah, tu me fais ressortir mes vieux cours d'économie avec l'approche Keynésienne et les critères de territorialité.Keynes et ses études prennent en compte l'anticipation des chefs d'entreprises, pas seulement ce qui est certain mais ce que l'on va pouvoir vendre. Les Ajustements ne sont pas automatiques car les capacités ne sont pas extensibles.
C'est exactement ce qui c'est passé avec les banques américaines en voulant créer de la richesse avec l'ouverture des crédits aux plus pauvres sans anticiper le risque de ne jamais pouvoir rembourser. Chose impossible en france car la solvabilité et l'endettement est marqué au fer rouge sur nos dossiers bancaires.
Et Keynes ajoutant "...on ne peut pas faire le bien être individuel avec la richesse global d'un pays."
Ce qui c'est passé avec la politique catastrophique de Bush en relançant une économie fantôme pour faire oublier aux américains qu'ils étaient en guerre grâce à la politique militaire de l'administration républicaine.

François 28/09/2008 12:45

Heu, Nicolas je ne suis pas certain que de se retrousser les manches empêche les crises financières de se produire. En l'occurrence c'est même l'inverse qui arrive: le chômage n'avait jamais été aussi bas en France depuis 1982, et pourtant nous allons subir de plein fouets les conséquences d'une dérégulation monétaire.

Ce problème a toujours existé, même quand nos arrière-grands-parents faisaient 70 heures par semaine ! On ne peut pas demander sans cesse aux politiques (c'est à dire nous les citoyens) de n'intervenir que lorsque tout est cassé. Il faut aussi nous permettre d'intervenir plus en amont. C'est d'ailleurs tout le débat depuis plus de 50 ans autour du Keynésianisme:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Keynésianisme

Cordialement

Nicolas 28/09/2008 12:13

Ce qui est encore plus effrayant, c'est que beaucoup de PME françaises ont été racheté par des Fonds de Pensions américains en 2007 et 2008 à l'image de la SAGEM Communications (je donnes par chère de leur peau début 2009).
Les répercutions sur le paysage professionnel français risques de ne pas se faire attendre.
Il faut vraiment se retrousser les manches et travailler comme nos grands parents (40h / sem.) pour relever l'économie de notre pays, les politiques n'ont pas réponse à tout, c'est au citoyen d'être un peu plus responsable...ne pas rester les 2 pieds dans le même sabot.

Présentation

  • : Le blog de Mecadyn
  • Le blog de Mecadyn
  • : Ce blog est centré autour des activités de Mecadyn, entreprise de prestation de service en maintenance industrielle. Au gré des circonstances il permet aussi des digressions autour de la création d'entreprise, la vie en société, les loisirs,...
  • Contact

Recherche

Texte Libre

LOGO_MADEINFRANCE.jpg

Droits d'auteur

Toute reproduction, diffusion publique et usage commercial du contenu de ce blog sont interdits sans mon autorisation.

Partageons...

http://www.wikio.fr